Menu

Commission de documentation 2013

Cette première commission de l’année 2013 était animée par Michel Malgouzou (Animation de lettres, direction) et s’est déroulée le jeudi 7 novembre 2013. Les documentalistes présents à cette commission étaient les suivants : Alydie Hajduk (Collège Baganda), Monique Wahmetu (Collège et lycée agricole Do Néva), Sabine Vincens (Collège Eben Eza), Caiö Forrest (Collège Havila); Nicole Sioremu (Collège Taremen) et Daniel Collet (Lycée Do Kamo).

 

Daniel Collet, Sabine Vincens, Alydie Hajduk, Monique Wahmetu et Caiö Forrest

Daniel Collet, Sabine Vincens, Alydie Hajduk, Monique Wahmetu et Caiö Forrest


A. Etat des lieux et projets 2013

Havila
Le CDI s’est agrandi cette année (une demande datant de plus de dix ans). De plus, 10 nouveaux postes informatiques ont été installés (Net Computing avec la société Sharp : un poste maître pour 4 stations élèves). Ces investissements ont été la priorité budgétaire de cette année.

http://www.havila.nc/2012/03/renovation-et-agrandissement-du-cdi-de-havila/

La priorité de l’année prochaine sera  mise sur les achats de ressources documentaires. En 2015, le CDI commencera à renouveler son fonds de bandes dessinées.


Pour l’organisation matérielle, l’utilisation des couleurs du toucan a été adoptée (sur les conseils entre autres de la chargée de mission du Vice-rectorat). Pour les documents néo-calédoniens, le choix s’est porté sur la règle suivante : NC suivi de la cote.  (Exemple : pour une pièce de théâtre de Pierre Gope, la cote est la suivante : NC-T-GOP (Le T indiquant une pièce de théâtre).

toucan

Cliquez sur l’image pour l’agrandir


Pour les livres de fiction, les initiales R (Roman), C (Conte), T (Théâtre), BD (Bandes dessinées) sont utilisées alors que la classification Dewey est préférée pour les livres documentaires.

Taremen
Cette année, les activités des clubs de lecture ont été moins importantes que les années précédentes.  Le plus gros du travail a été réalisé pour les recherches liées aux itinéraires de découverte (IDD) et la préparation de l’oral de l’histoire des arts (HdA). La documentaliste de Taremen regrette –ceci est un sentiment partagé par nombre de ses collègues- que les enseignants n’effectuent que peu de travail préparatoire avec elle. La tendance est d’envoyer les élèves sans qu’il y ait eu une concertation avec la documentaliste sur les ressources du CDI. L’installation de 4 postes élèves reliés à Internet cette année va cependant changer cet état de fait étant donné que les ressources documentaires ne seront plus limitées au seul fonds imprimé.


Les opérations Livre, mon ami et la Semaine de la presse ont été reconduites et appréciées.

En 2014, le CDI devrait voir enfin son agrandissement réalisé ; la salle informatique attenante devant être déménagée, elle permettra d’accueillir cet agrandissement demandé depuis plus de 15 ans –L’animation pédagogique de lettres a fait trouvé l’artisan prêt à réaliser ces travaux ; tout est en attente de validation de la part de la direction de l’ASEE.

Do Neva
A Do Neva, le CDI est très occupé toute l’année dans l’accompagnement des recherches des élèves du lycée agricole qui sont sans arrêt sollicités par leurs enseignants pour effectuer des recherches documentaires. D’autres moments clés en 2013 ont été les suivants :

  • L’organisation de la semaine de la presse
  • La commémoration des événements d’Ouvéa
  • La semaine de la citoyenneté

Pour 2014, un projet ambitieux de couverture WIFI a été lancé par le lycée agricole, ce qui permettra d’améliorer les recherches dans tous les secteurs de l’établissement. L’animation de lettres préconise cependant qu’une partie des fonds reçus soit réservée à l’achat de nouveaux postes fixes pour le CDI car le parc existant est vieillissant.


Pour 2014, le départ de l’actuelle documentaliste posera le problème de la transmission des bonnes pratiques qui font du CDI de Do Neva l’un des centres névralgiques du groupement scolaire de Do Neva.

Eben Eza
Le CDI d’Eben Eza fonctionne de manière satisfaisante avec cependant un problème majeur : la quasi-absence de budget pour renouveler le fonds imprimé. Les difficultés financières de l’Alliance Scolaire impactent lourdement les investissements pédagogiques des petits établissements (en 2013, Eben Eza ne comptait plus que 108 élèves contre 216 en 2005 par exemple).

Concernant l’équipement informatique, le parc est limité à deux ordinateurs vieillissants. Comme pour les autres établissements, les projets du Développement de l’Ecole numérique vont permettre – nous l’espérons- d’équiper d’au moins cinq nouveaux ordinateurs le CDI (décisions du gouvernement attendues pour la fin novembre 2013).


Do Kamo
L’année 2013 a été une année bien remplie pour le CDI de Do Kamo. Le compte rendu des projets phare de l’établissement sont tous en ligne :

Daniel Collet, notre documentaliste a exposé longuement sa politique en manière d’abonnement ; après échanges avec les collègues documentalistes, il semblerait qu’une politique d’harmonisation ne soit pas à l’ordre du jour. En effet, certains préfèrent payer directement à l’éditeur leur abonnement, d’autres passer par des intermédiaires locaux. L’idéal serait d’avoir sur le Territoire ou en Métropole une seule société commercialisant tous les abonnements scolaires.

Baganda
Baganda est confronté à de nombreux problèmes matériels :

  • Peu ou pas de budget pour le renouvellement du fonds
  • Un local très, trop étroit
  • L’absence de postes informatiques

La documentaliste attend donc avec impatience l’équipement de l’année prochaine (toujours le projet de développement de l’école numérique) qui lui permettra de lancer un travail beaucoup plus intense avec les élèves concernant les recherches documentaires.
La documentaliste insiste sur le fait que les séances de CDI les plus efficaces sont celles concernant la culture générale ; elle constate que les élèves ont de graves lacunes sur la connaissance du monde les entourant – autant le monde Kanak que le monde occidental.

Cela souligne l’importance –par exemple- d’une diffusion du journal télévisé à l’internat avec l’accompagnement des adultes (journaux local et international).

Hnaizianu
En 2014, le poste de documentaliste sera renouvelé. La personne sera sûrement connue au mois de février de la rentrée.

Boaouva Kaleba
Fabrice Mathieu s’est excusé de ne pouvoir assister à notre commission. Son double enseignement EPS-CDI ne lui a pas permis de venir à Nouméa. Il est en fin de cycle EPS et en phase d’évaluations de ces élèves. Idem pour l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR).
Bien sûr, cela pose le problème récurrent des doubles valences, la gestion d’un CDI demandant un travail important et quasi-exclusif (politique d’achat, informatisation du fonds, etc.) Mais nos établissements en mal d’effectif ne peuvent souvent pas se permettre de recruter un documentaliste à temps plein (Dö Mwà, Eben Eza, Hnaizianu et Boaouva Kaleba).


B. Sites Internet

En 2013, tous les établissements possèdent un site Internet :

 

Les formations sur WordPress continuent en 2013.

L’objectif fixé en 2011 a donc été atteint ; il faut maintenant que les documentalistes prennent possession de cet outil. Les échanges réalisés dans les commissions nous permettent d’harmoniser nos pratiques.

L’un des chantiers prioritaires pour 2014 sera de proposer le fonds informatique des établissements en lien sur ces sites ; les deux solutions retenues seront BCDI Web (e-sidoc serait redondant par le contenu qu’il propose) ou PMB pour les établissements repartant de zéro comme Eben Eza.


C. Opération Lectures suivies pour 2014

Durant la commission disciplinaire de français, nous nous sommes aperçus que les enseignants n’avaient que très peu de connaissances en littérature de jeunesse contemporaine.

Il a été décidé que pour 2014, nous allions proposer aux élèves et à leur famille d’acquérir trois livres par niveau   (6ème, 5ème, 4ème, 3ème). Cela permettra de diffuser des ouvrages dans les familles de nos élèves.

La médiathèque de Rivière salée a été contacté pour que des ouvrages soient proposés.

Le calendrier de l’opération est le suivant :

  1. Détermination de la liste des ouvrages (12 ouvrages)
  2. Commande des ouvrages pour les enseignants et les CDI
  3. Opération d’achat des livres par les parents (il s’agit d’une commande de près de 4000 livres)
  4. Utilisation dans les cours pour les 2ème et 3ème trimestre 2014

L’achat d’un dictionnaire de poche est également recommandé par l’animation pédagogique ; trop de nos élèves se présentent en cours sans cet usuel in-dis-pen-sa-ble dans tous les cours.

Le choix de l’animation pédagogique s’est porté sur l’édition suivante :

http://www.amazon.fr/dp/232100214X


D. Dispositif des engagés civiques 2014

Le paragraphe suivant est un extrait d’un document plus complet qui sera proposé au conseil d’administration de l’ASEE des 28 et 29 novembre 2013.

Le dispositif des engagés civiques concerne les CDI de l’ASEE du fait qu’une partie importante de leur fonctionnement repose sur le fonctionnement de leurs ressources informatiques.

Dans la stratégie numérique de l’Alliance Scolaire, le problème des personnes ressources informatiques est posé. En effet, comme les établissements sont amenés à être équipés de manière importante (salle informatique, réseau sans fil, salles connectées, etc.), il faut absolument trouver une solution pour que la maintenance et la gestion au quotidien de ces ressources n’incombent pas à une seule personne (le professeur bénéficiant d’une heure de PRI sur son VS).

Une des solutions préconisées par le vice-rectorat est l’externalisation. Cette externalisation est séduisante mais a un coût qui peut rapidement devenir rédhibitoire ; surtout pour nos établissements dont la santé financière n’est pas exceptionnelle.

Ce que propose l’animation pédagogique de l’ASEE repose sur les points suivants :

  • Une harmonisation des pratiques dans les établissements
  • Un seul fournisseur pour que l’ASEE devienne un client grand compte (Sharp en l’occurrence par le fait que ses techniciens se déplacent en Brousse et aux Îles… encore une fois, ce n’est qu’une préconisation.)
  • L’appel aux engagés du service civique pour des missions de 10 mois dans nos établissements.

Le dispositif des engagés civiques est le suivant : un jeune (entre 16 et 25 ans) s’engage pour une période de 6 à 12 mois et reçoit pour cela une rémunération de 70 000 francs par mois prise en charge par l’Etat. Le temps de travail doit être d’au moins 24 heures par semaine.  L’établissement doit verser une somme de 12 000 francs supplémentaires par mois. Cette somme sera prise en charge en principe par les projets de développement de l’école numérique (partie budget de fonctionnement).

La demande d’agrément par l’ASEE est valable pour 3 ans et reconductible. Un engagé ne peut effectuer qu’un seul contrat.

Voici le profil type d’engagé civique que l’animation pédagogique aimerait recruter :

  • Un jeune passionné d’informatique ayant autant des connaissances sur le matériel que sur les logiciels (capable de démonter et remonter un ordinateur)
  • Un jeune acceptant les valeurs chrétiennes de nos établissements
  • Un jeune majeur calédonien ou métropolitain (le voyage n’est pas à la charge de l’association qui reçoit le jeune)

Etant donné que l’animation pédagogique secondaire a entamé toutes les démarches concernant le dispositif des engagés auprès du gouvernement (direction de la jeunesse et des sports), elle aimerait garder la main sur le recrutement des engagés.

En échange de leur service, les engagés doivent bénéficier de tuteurs. Nous pensons que les deux animateurs pédagogiques du secondaires pourront remplir ce rôle avec le professeur bénéficiant de l’heure de PRI accordée par le vice-rectorat.

Les premiers engagés civiques devraient voir leur mission commencer le lundi 19 mai 2014.

Laissez un commentaire

*