Menu

Compte rendu de la commission de lettres 2019

La commission de français de l’Alliance Scolaire s’est déroulé le vendredi 24 mai dans la salle informatique de l’APEP le matin et au centre culturel Jean-Marie Tjibaou l’après-midi. les personnes présentes à cette commission sont indiquées dans le tableau suivant :

EtablissementEnseignant
Collège Boaouva KalebaJoachim Pebou-Polae
Collège Do NevaCorinne Pebou-Polae
Collège Eben EzaElise Ixepe
Collège HavilaJessica Ussike
Collège TaremenPriscilla Quehen

La matinée était réservée à une formation informatique sur la saisie des progressions dans PRONOTE alors que l’après-midi était consacrée aux sujets suivants :

  1. Evaluations par compétences (bilan du collège et anticipation de cette mise en place au lycée)
  2. Brevet blanc de l’ASEE (bilan du brevet 2018 : analyse du vice-rectorat et du service psychopédagogique)
  3. Réforme du lycée (information pour les enseignants de collège)
  4. Divers

1. Saisie des progressions dans PRONOTE

La saisie des progression dans PRONOTE présente divers avantages dont les plus importants sont les suivants :

  • Constitution d’un bibliothèque de progressions que l’enseignant pourra utiliser ultérieurement
  • Communication transparente avec le corps d’inspection qui -à distance- peut consulter les progressions des enseignants qu’il doit visiter pédagogiquement
  • Communication avec les élèves qui peuvent accéder à ces progressions
  • Possibilité de communiquer une progression à ses collègues à l’aide d’un système d’import et d’export intégré à PRONOTE
  • Possibilité de remplir son cahier de textes à partir de cette progression (si celle-ci est détaillée comme nous le verrons ci-dessous)

Malheureusement, la salle informatique de l’APEP n’a pas permis aux stagiaires de manipuler leur espace PRONOTE puisque toute la bande passante de la salle APEP était prise par des mises à jour Windows Update (renseignement pris auprès de MLS). Nous avons prévenu Eric Blanc de ce dysfonctionnement qui en principe ne devrait plus altérer le bon déroulement des autres formations.

Pour accéder à la partie Progressions, il suffit à un enseignant de s’identifier sur son Espace PRONOTE (version web) et sélectionner Outils Pédagogiques/Progression. Vous pouvez consulter les manuels d’Index Education à cette adresse : https://www.index-education.com (le moyen d’accéder aux documentations est indiqué).

Pour saisir une progression :

  1. Cliquez sur les trois points se situant à droite du deuxième champ
  2. Dans la fenêtre contextuelle qui s’affiche, cliquer sur Nouveau et saisissez le nom de votre progression (Exemple : 2019_FRA_4eme_Dupont)
  3. Appuyez sur la touche Entrée
  4. Dans la fenêtre qui s’affiche, sélectionnez le niveau de votre classe et cliquez sur Valider
  5. Dans la fenêtre qui s’affiche, sélectionnez votre matière et cliquez sur Valider
  6. Dans la fenêtre qui s’affiche, sélectionnez un des choix suivants pour remplir votre progression : A partir du B.O., à partir d’une autre progression stockée sur votre PRONOTE ou à partir d’une arborescence vierge

Les options sont si nombreuses que vous devez manipuler longuement cet outil pour en maîtriser toutes les finesses ; nous vous conseillons de commencer avec une arborescence vierge puis d’insérer le référentiel du Bulletin Officiel (B.O) pour utiliser la fonction glisser-déplacer qui vous permet de récupérer les notions étudiées afin de les glisser dans votre progression vierge.

L’image suivante  résume en partie les éléments que vous pouvez ajouter dans votre progression (cliquez sur l’image pour l’afficher en grand).


Méthodologiquement, nous pouvons proposer cette façon de procéder. Nous nous appuyons sur la progression de Mme Karine Marchand du collège Marcel Pagnol à Asuncion (Paraguay).

Voici les étapes de création de cette séquence dans PRONOTE.

  1. Créer votre progression en indiquant le niveau (Exemple : 2019_FRA_4eme_DoNeva)
  2. Créer un dossier par séquence portant le titre de celle-ci. Il est conseillé d’inventer un titre significatif qui indique la problématique de votre séquence. Ainsi pour sa troisième séquence annuelle, Mme Marchand intitule sa séquence L’amour, une passion dangereuse ? Cela donne comme Dossier de premier niveau : Séquence 3 : L’amour, une passion dangereuse ?.
  3. Créer les sous-dossiers suivants qui vont correspondre aux différents éléments de de votre séquence.Voici des exemples de sous-dossiers :
    1. Corpus
      Sous-dossier indiquant les textes, supports audio et vidéos utilisés dans votre séquence.
    2. Culture littéraire et artistique
      Sous-dossier indiquant les thématiques traitées (Se chercher, se construire ; Agir sur le monde, etc.)
    3. Ecriture
      Sous-dossier indiquant les activités liées à l’écriture
    4. Expression orale
    5. Compétences linguistiques
      Ce sous-dossier permet de préciser les points étudiés dans les domaines linguistiques classiques : orthographe, grammaire, vocabulaire
    6. Interdisciplinarité
      Ce sous-dossier permet d’indiquer d’éventuelles collaboration avec les autres matières.

Voici ce que donne, l’arborescence (premier niveau de la séquence 3 de Mme Marchand).

  1. Corpus
    Le Roi Candaule de Théophile Gautier
    La Venus d’Ille de Prosper Mérimée
    Tableaux du XIXe français (musée des Beaux Arts d’Asunción)
    Parcours éducatif et artistique et culturel
    Ovide, les Métamorphoses, extraits (Classe de latin)
  2. Culture littéraire et artistique
    Principal item de compétence travaillé : Percevoir un effet esthétique et en analyser les sources
    Hybris et folie amoureuse : l’expression des sentiments
    L’orientalisme en peinture
    Parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) : visite au musée des Beaux Arts d’Asunción
  3. Ecriture
    Principal item de compétence travaillé : Exploiter ses lectures pour enrichir ses écrits (Ecrire)
    Ecriture d’invention : raconter l’histoire d’un tableau (collection de nus français au musée des Beaux Arts)
  4. Expression orale
    Principal item de compétence travaillée : Exprimer ses sensations, sentiments et exprimer un avis personnel (Dire)
    Reportage sur le mystère de la Vénus d’Ille
  5. Compétences linguistiques
    Grammaire, Le groupe nominal, l’expansion du nom, proposition subordonnée relative
    Vocabulaire : réseau lexical
    Orthographe : dictées tirées des œuvres étudiées
  6. Interdisciplinarité
    Langue et cultures de l’Antiquité : le contexte mythologique de la Vénus d’Ille

Le résultat de la mise en forme de cette séquence dans PRONOTE est présenté dans la capture d’écran suivante :

Procédure d’import de la progression vide (9 séquences préparées)

  1. Téléchargez le fichier suivant Progression_vide_ASEE.txt
  2. Connectez-vous à votre compte PRONOTE
  3. Sélectionnez l’onglet Cahier de textes/Progression
  4. Créez une progression en choisissant l’option A partir d’un fichier texte après la validation de création
  5. Sélectionnez le fichier Progression_vide_ASEE.txt sur votre ordinateur
  6. Effectuez les actions suivantes dans la fenêtre Import de données (veillez à ce que le point virgule soit sélectionné comme séparateur de champs) :
    1. Pour la première colonne, ne faites aucune action
    2. Pour la deuxième colonne, remplacez Champ ignoré par Dossier
    3. Pour la troisième colonne, remplacez Champ ignoré par Sous Dossier
    4. Pour la quatrième colonne, remplacez Champ ignoré par Sous sous Dossier
    5. Pour la cinquième colonne, remplacez Champ ignoré par Type de contenu
    6. Pour la sixième colonne, remplacez Champ ignoré par Titre du contenu (en rouge)
    7. Pour la septième colonne, remplacez Champ ignoré par descriptif (factultatif)
  7. Cliquez sur importer
  8. Attendez que la fenêtre de progression atteigne les 100 % (barre verte de progression)
  9. Cliquez sur Fermer et Valider
  10. Changez les noms des séquences (clic droit/Renommer ou F2) et enrichissez le contenu de cette progression vierge avec vos propres contenus

2. Brevet blanc de l’ASEE et bilan du brevet 2018

Pour le brevet de cette année, les dates choisies sont les suivantes :

  1. du lundi 7 au vendredi 11 octobre 2019 pour les écrits blancs (dont les écrits du français)
  2. du lundi 4 au 8 novembre 2019 pour l’organisation des oraux blancs

L’épreuve sera notée sur 800 points :

  • 300 points pour les écrits blancs
  • 100 points pour l’oral blanc
  • 400 points pour les niveaux de maîtrise dans les 8 domaines (8 x 50 points maximum = 400 points)

En 2018, les résultats du véritable brevet blanc ont montré que les 400 points obtenus à partir des niveaux de maîtrise ont quelque peu “faussé” les résultats par établissements.

Grâce au travail du secrétariat du SPP, nous avons pu établir les résultats par établissement et comparé les notes obtenues aux écrits et celles résultant de l’oral blanc et des niveaux de maîtrise.

IDEtablissementBrevet ASEEEcrits DNBDNB OralDNB SocleSocle + OralDiff./20Réussite
1Boaouva K.8.59.518.416.516.8+ 7.4 (+ 88.5 %)14.293,3 %
2Havila8.310.015.414.814.9+ 5 (+ 57.8 %)13.194,5 %
3Baganda7.78.217.314.214.8+ 6.7 (+ 97.9 %)12.381,6 %
4Dö Mwà4.75.517.816.016.4+ 10.9 (+ 223.7 %)12.3100 %
5Hnaizianu7.77.314.315.315+ 7.8 (+ 122.7 %)12.285,2 %
6Taremen7.17.013.914.214.1+ 7.2 (+ 126 %)11.469,6 %
7Eben-Eza7.66.914.314.014.1+ 7.2 (+ 128.9 %)11.470,6 %
8Do-Neva6.55.714.914.014.2+ 8.5 (+ 179.6 %)11.069 %
N/AASEE7.5815.414.714.8+ 6.9 (+ 110.2 %)12.383,3 %

Il suffit de se pencher sur la colonne Diff. (Différence) pour constater que certains établissements connaissent un écart énorme entre l’évaluation des compétences (en contrôle continu) et la réussite des élèves aux écrits du DNB 2018, idem pour les résultats au brevet blanc de l’ASEE.

Le vice-rectorat a également eu la même analyse. Il faudra pour 2019 essayer d’harmoniser les pratiques d’évaluations du contrôle continu et de l’oral du brevet. Mettre une note de 18 sur 20 à un élève qui a obtenu moins de 3 aux épreuves de français à l’écrit dénote un manque de cohésion dans l’évaluation de l’élève.

Le tableau suivant montre les résultats des élèves aux écrits du brevet blanc de l’Alliance Scolaire (ASEE) et à l’épreuve écrite du DNB (j’ai à dessein ramené les notes sur 20 pour une lecture plus rapide).

IDEtablissementBrevet blanc ASEERésultat DNBDiff.Meilleure noteNote la plus faible
1Boaouva K.9.7100.313.96.4
2Havila7.79.51.816.81.1
3Baganda7.48.81.417.13.2
4Hnaizianu8.28.60.415.23.5
5Eben-Eza7.17.90.811.91.7
6Taremen87.6-0.4162.4
7Do Neva5.46.91.513.33.4
8Dö Mwà6.36.50.2103
N/AASEE7.68.50.917.11.1

On s’aperçoit que le collège Boaouva Kaleba obtient les meilleures notes aux écrits du DNB devant Havila. On note également que pour Boaouva Kaleba l’écart entre la meilleure note et la plus faible est moins important que dans les autres établissements. Ainsi à Havila -qui scolarise le plus grand nombre d’élèves dans l’ASEE- connaît un écart énorme entre la note la plus faible (1,1) et la meilleure (16,8). Ce qui nous rappelle que les statistiques peuvent être faussées d’une année sur l’autre en raison d’un petit effectif qui peut faire remonter ou au contraire faire baisser les résultats de l’établissement.

En termes de sévérité dans la correction du brevet blanc ASEE, on peut mettre en avant le collège Havila qui connaît la plus grande différence entre les notes du brevet blanc et les écrits du DNB. A contrario, le collège Taremen est le seul à connaître une baisse des résultats entre brevet blanc et DNB, ce qui peut s’analyser comme une tendance à moins de sévérité dans la correction de leurs propres élèves. Cette micro-analyse nous rappelle que c’est en français que les plus grands écarts sont constatés entre les notes données par différents correcteurs. Ce qui est assez commun dans le domaine de la docimologie.

Encore une fois, le partage d’expérience est très important. Le seul fait d’avoir une même épreuve de brevet blanc dans l’ASEE est primordial pour que les échanges autour des pratiques de correction puissent se dérouler. A l’animation de lettres de convoquer les enseignants autour des corrections du brevet blanc, comme cela avait été ait il y a quelques années. La formule est à améliorer car la correction de toutes les copies sur Nouméa n’avait pas laissé beaucoup de temps pour le partage d’expérience. Il faudra plutôt se réunir autour de 10 copies type et échanger sur nos manières de corriger.

3. Réforme du lycée

Pour la réforme du lycée, en l’absence des collègues de Do Kamo, nous avons eu une brève présentation des nouveaux programmes ; distribution des deux documents suivants :

Download (PDF, 534KB)

Download (PDF, 666KB)

Cette réforme sera abondamment présenté par le vice-rectorat avec la disparition des premières et des terminales générales telles que nous les connaissions.

Les grandes spécificités que nous avons retenues sont :

  • La question de grammaire lors de l’épreuve orale de français
  • Les écrits d’appropriation avec la constitution d’un carnet personnel de lectures et de formation culturelle qui s’inscrit dans la lignée des parcours du collège ; dans ce cas, la constitution d’un carnet en ligne est primordial (Utilisation de Folios ou du drive @asee.nc mis en place dans nos collèges).

Aux enseignants du collège de lire les documents présentés pour être au courant des attentes de leurs collègues du lycée. Encore une fois, le défi à relever est énorme au vu des résultats de nos élèves de la 6e à la 3e.

4. Points divers

Les points divers abordés durant cette après-midi au centre Tjibaou ont concerné l’évaluation par compétences. Il s’avère qu’il reste encore un grand travail d’harmonisation des grilles utilisées dans nos collèges. L’animation de lettres a tenu a rappelé que cette année était une année d’harmonisation des PRONOTE (rationalisation de la gestion des applicatifs avec répartition entre personnes ressource (voir cette page sur le site de l’ASEE).

En cette fin d’année, une nouvelle harmonisation sera reconduite qui tiendra compte des observations de chacun. Un point important a été que les items de compétences proposés par PRONOTE  ne correspondaient pas aux pratiques de chacun. Sur le modèle du collège Havila, une personnalisation des items a été menée. Encore une fois, il faudra qu’il y ait un consensus sur la nature, la fréquence des évaluations de compétences pour que les pratiques ne varient pas d’un établissement à un autre même si la liberté pédagogique de chaque établissement doit être respectée.

Laissez un commentaire

*